Archéologia n° 483
Les fastes gaulois en Auvergne

N° 483 - Décembre 2010

6,00 €

ISSN : 0570-6270

Aujourd'hui, l'archéologie s'épanouit sous des formes multiples. L'étape la plus importante est toujours la fouille, comme on peut le voir à Poitiers, avec une fascinante nécropole des premiers temps chrétiens. En Savoie, ce sont des amateurs, des collégiens notamment, qui ont redécouvert la première centrale électrique de France. Ensuite, le matériel est entreposé et parfois oublié... Comme à Montpellier où un moulage original de la pierre de Rosette, fait par un savant de l'expédition napoléonienne, à été retrouvé dans les réserves. Puis vient le temps de la diffusion des connaissances. Une exposition autour du site gaulois de Corent, près de Gergovie, en est un brillant exemple. À Niederbronn, c'est l'ouverture vers l'Europe qui est favorisée. Et à paris, ce sont les archives photographiques d'Angkor que l'on découvre.

Actualités

Articles

Le musée de la Céramique de Lezoux consacre une exposition bilan aux fouilles de l'oppidum de Corent. Dix années de recherches permettent de dresser pour la première fois l'organisation d'un centre-ville gaulois au IIe-Ier siècle avant notre ère, juste avant la conquête. Un site unique qui ouvre des perspectives tout à fait nouvelles sur les connaissances de la société gauloise.

Auteur : Pioda (S.)

Magazine : Archéologia n° 483 Page : 24-35

Date : 01/12/2010