Archéologia hors-série n° 18
Osiris. Mystères engloutis d'Egypte. Exposition à l'Institut du monde arabe

N° 18 - septembre 2015

9,00 €

ISSN : 0570-6270

Hors série de l'exposition de l'Institut du Monde Arabe

OSIRIS - MYSTÈRES ENGLOUTIS D'ÉGYPTE


Peu de divinités égyptiennes ont connu une telle aura que le dieu Osiris. Aux yeux de ses nombreux fidèles, il apparaît comme un être de chair qui a connu sur terre la trahison et la mort, avant d’être ressuscité par les bons soins de sa sœur et épouse, la déesse Isis. Cela explique qu’on lui prête des pouvoirs de fécondité et de fertilité. Il est celui qui règne sur les eaux du Nil, dont les crues périodiques sont annonciatrices de récoltes et de prospérité.

Fruit d’une étroite collaboration avec l’archéologue Franck Goddio, le fondateur de l’Institut Européen d’Archéologie Sous-Marine (IEASM) et le commissaire de l’exposition de l’Institut du Monde Arabe, ce hors-série de la revue Archéologia révèle les toutes dernières découvertes effectuées dans les cités submergées de Thônis-Héracléion et de Canope en baie d’Aboukir et les fameux Mystères d’Osiris qui y étaient rattachés. Rédigé par d’éminents spécialistes et richement illustré, il s’adresse autant au spécialiste qu’à l’amateur d’égyptologie.

Articles

La résurrection d'Osiris à l'Institut du Monde Arabe
Repères chronologiques
Portfolio. Oeuvres phares de l’exposition
Les mystères d’Osiris : une ode à la vie et à l’éternité
Les cérémonies osiriennes dans la région canopique
Thônis et Héracléion : une énigme enfin résolue
Thônis-Héracléion, carrefour du monde
Sérapis en majesté
Un culte en l’honneur de la princesse Bérénice
La barque du soir d'Iris : une hypothèse bien séduisante

La fortune des Osiris-Canope

Osiris était le modèle du souverain idéal et l’instigateur des puissances de reviviscence de la nature. Naissances, floraisons, crues du Nil : il était seigneur d’éternité. Il était l’être qui se réveillait comme les jeunes pousses végétales après que le limon noir eut absorbé l’eau de la crue du Nil assimilée aux liquides émanant de son corps. Les humeurs d’Osiris fécondaient la terre. Les fluides corporels issus de la putréfaction de son cadavre étaient arrêtés par la momification d’Isis, comme était...

Auteur : David Fabre

Magazine : Archéologia hors-série n° 18 Page : 62-64

Date : 01/09/2015

Vous aimerez aussi

1 reliure Archéologia

1 reliure Archéologia

1 reliure - 19,00 €

19,00 €

Acheter