Archéologia n° 474
10 ans de recherches archéologiques en Alsace

N° 474 - Février 2010

6,00 €

ISSN : 0570-6270

L'archéologie préventive est devenue une des principales sources de connaissance du passé, prospectant des territoires souvent négligés jusqu'alors. Ce mois-ci, Archéologia vous présente donc les résultats étonnants de dix années de recherches à travers l'Alsace, du Néolithique à la Première Guerre mondiale. Une autre découverte, en Corse, révèle à Propriano un superbe site paléochrétien, tout à fait inattendu. Dijon présente la plus ancienne salle capitulaire de France, datée de l'an Mil, dans l'abbaye Saint-Bénigne, grâce à une étude minutieuse menée au sein même du musée d'Archéologie. Une industrie disparue, celle de la cuisson de millions de briques dans des fours à usage unique, renaît sous la truelle des archéologues en Europe du Nord. En Asie du Sud-Est, ce sont les mystérieux tambours de bronze bimillénaires qui reviennent à la lumière.

Actualités

Articles

Propriano, découverte d'un sanctuaire paléochrétien
Du Néolithique au XXe siècle : 10 ans de recherches archéologiques en Alsace

Dijon : découverte dans l'abbaye Saint-Bénigne

L'abbaye Saint-Bénigne de Dijon est bien connue, avant tout pour son église abbatiale et pour sa célèbre rotonde, conçue autour de l'an mil par l'abbé Guillaume de Dijon. Mais des recherches récentes ont relancé l'intérêt de son étude, en mettant au jour les vestiges rarissimes d'une salle capitulaire de l'an Mil, la plus ancienne conservée en France.

Auteur : Vernou (Ch.) - Gaugé (E.)

Magazine : Archéologia n° 474 Page : 40-49

Date : 03/02/2010

La cuisson des briques en meule
Tambours de bronze : une énigme millénaire

Vous aimerez aussi

1 reliure Archéologia

1 reliure Archéologia

1 reliure - 19,00 €

19,00 €

Acheter