Archéologia n° 500
Pompéi, hier et aujourd'hui

N° 500 - Juin 2012

6,00 €

ISSN : 0570-6270

Un numéro collector ce numéro de juin... Créée en 1964, Archéologia édite en effet ce mois-ci son numéro 500. La rédaction en profite pour revenir sur les débuts d'une aventure qui dure maintenant depuis un demi-siècle et durant lequel l'archéologie n'a pas démérité. Avancées techniques, fouilles préventives et découvertes en tout genre ont considérablement renouvelé nos connaissances. À l'occasion de la parution de son livre événement, “On a retrouvé l'histoire de France”, Jean-Paul Demoule répond justement à nos questions et nous explique comment et pourquoi l'archéologie est aujourd'hui légitimement la mieux placée pour nous raconter notre passé. Mais à numéro historique, site exceptionnel... retour donc à Pompéi, l'un des plus grands sites archéologiques du monde, dont les vestiges, qui n'ont cessé d'être sollicités depuis leur découverte, sont aujourd'hui en grand péril, menacés de désagrégation. Un constat alarmant. Enfin, c'est à une plongée dans les tout premiers témoignages culturels de l'histoire de l'humanité que nous vous invitons, pour retrouver les premières traces de cette fascination pour l'ours que l'homme a côtoyé durant plusieurs millénaires. La programmation complète des Journées nationales de l'Archéologie est consultable dans ce numéro 500 : du 22 au 24 juin 2012, plus de 130 sites archéologiques sont exceptionnellement ouverts au public.

Actualités

Méditerranée : un village de 11 000 ans à Chypre
Royaume-Uni : les verriers de Glastonbury
Avignon : le Palais des Papes reprend des couleurs
Hérault : l'archéologie révèle les potiers de Montpellier
Au château d'Écouen, l'invention d'un trésor
Saint-Raphaël : le verre dans l'Antiquité
Paris : Toutankhamon copié-collé

Les Journées nationales de l'Archéologie

Objets inédits, de la fouille au musée ! Du 22 au 24 juin 2012, les archéologues se mobilisent pour ouvrir les chantiers de fouille, faire connaître les sites ignorés, exposer les collections méconnues, montrer des objets sortis des réserves… et faire découvrir ou redécouvrir un riche patrimoine qui témoigne de l’empreinte de l’Homme sur notre territoire depuis plus d’un million d’années.
Plus de 130 sites archéologiques (grottes ornées, mégalithes, vestiges monumentaux…), dont 39 chantiers en cours de fouille, sont exceptionnellement ouverts au public ; 160 musées et centres de culture scientifique proposent des expositions temporaires et mettent l’accent sur les objets inédits mis au jour par les fouilles récentes. Portes ouvertes sur les fouilles, conférences, visites de site, ateliers pour enfants et adultes, démonstrations de techniques anciennes, randonnées archéologiques… plus de 700 initiatives dans toute la France, dans 384 lieux et 293 communes, en France métropolitaine et dans les DOM. Organisées à l’initiative du ministère de la Culture et de la Communication, les Journées nationales de l’Archéologie sont coordonnées par l’Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap). Elles associent près de 300 communes, de nombreux partenaires culturels et scientifiques. Elles bénéficient du mécénat de la Fondation EDF, de Réseau Ferré de France, de Bouygues Travaux Publics et de CEMEX.
Sauf mention expresse, les manifestations se déroulent le samedi et dimanche. Ce programme arrêté au 4 mai est susceptible d’être modifié et enrichi. Retrouvez toutes les informations détaillées sur www.inrap.fr

Magazine : Archéologia n° 500 Page : 64-79

Date : 04/06/2012

Articles

Vous aimerez aussi

1 reliure Archéologia

1 reliure Archéologia

1 reliure - 19,00 €

19,00 €

Acheter