Archéologia n° 534
Le Pont d'Avignon révèle ses secrets grâce à la 3D

N° 534 - juillet/août 2015

7,30 €

ISSN : 0570-6270

Cet été dans Archéologia :

- Les résultats de quatre ans de recherche sur la construction et l'effondrement du célèbre pont d'Avignon. Avec une impressionnante reconstitution 3D.

- Une exposition qui permet aux Parisiens et touristes de découvrir la grotte ornée la plus célèbre du monde. L'histoire de sa découverte, des recherches et de sa protection. Cinq panneaux de la grotte originale (la Scène du Puits, le Panneau de la Vache noire, les Bisons adossés, la Frise des Cerfs nageant) sont reproduits en taille réelle. Dépaysant !

- La nouvelle exposition du musée du quai Branly, qui retrace l'histoire de la conquête du Pérou. Avec des portraits des acteurs et des objets d'époque rarement montrés.

- À l'occasion de l'ouverture du Mémorial ACTe, une réflexion sur l'archéologie des vestiges de l'esclavage, si difficiles à voir et peu spectaculaires, mais essentiels pour le devoir de mémoire.

- Néandertal n'était pas une brute primitive. Les progrès de l'archéologie suscitent un nouveau regard sur ses capacités cognitives.

- Toutankhamon est célèbre par le trésor avec lequel il fut enterré. Mais qui était-il vraiment? Qu'a-t-il fait pendant son règne de dix années?

- La région d'Arles abrite parmi les plus grandes grottes artificielles du bassin méditerranéen. Lieu de sépultures collectives le plus souvent, lieu de culture pour les plus spectaculaires. Retour sur un phénomène européen et les prouesses technologiques d'ingénieurs et d'architectes néolithiques.

Actualités

Le plus vieux meurtre de l'humanité
Amphoralis, une nouvelle muséographie interactive
Inauguration d’une nouvelle exposition permanente au musée du pays châtillonnais

Une première à Paris: la fouille d'un cimetière d'hôpital

Tous les cimetières parisiens n’ont pas été entièrement vidés dans les catacombes. Celui de l’hôpital de la Trinité a conservé certaines fosses intactes, malgré son démantèlement au cours du temps. Elles viennent d’être retrouvées dans les caves du Monoprix Réaumur-Sébastopol (Paris XIIe). Isabelle Abadie, archéo-anthropologue à l’Inrap, qui a dirigé la fouille, nous explique en quoi c’est important pour l’histoire de Paris.

Auteur : Propos recueillis par Valois (P.)

Magazine : Archéologia n° 534 Page : 10-11

Articles

Vous aimerez aussi

1 reliure Archéologia

1 reliure Archéologia

1 reliure - 19,00 €

19,00 €

Acheter