Archéologia n° 564
Une mini-Pompéi découverte sur les bords du Rhône

N° 564 - Avril 18

Version papier Le confort de la lecture papier à domicile sous 72h

9,80 €

Version en ligne Lecture & conservation numérique dans l'Espace Client

9,80 €

ISSN : 9770570627006

Dans ce numéro d’avril, Archéologia vous invite à découvrir la fouille récente menée sur les bords du Rhône, à Sainte-Colombe, où fut dégagé ce que certains ont qualifié de « mini-Pompéi viennoise »…

L’événement du mois est la grande exposition du musée de l’Homme, à Paris, consacrée à Néandertal. Les recherches entreprises ces dernières années nous livrent une image radicalement différente de celle forgée au XIXe siècle.

À Rome, les travaux soutenus par une association permettent de mieux comprendre le système hydraulique présent sous la célèbre villa de l’empereur Maxence.

Notre article « Vie quotidienne » vous révèle les maladies dont souffraient les tout petits sous l’Empire.

Enfin nous reviendrons sur une rare statuette gauloise en bois mise au jour dans un bras de la Seine.

Sans oublier notre portfolio consacré aux bustes impériaux du musée Saint-Raymond de Toulouse, nos livres, nos pages d’actualités et notre objet du mois… Bonne lecture à tous !

Actualités

Articles

Néandertal à l'honneur au musée de l'Homme
Entretien avec Marylène Patou-Mathis
Une rare sculpture gauloise en bois retrouvée dans un bras de la Seine
La villa de Maxence livre les secrets de son système hydraulique
Enfance en péril. Les maladies infantiles à l'époque romaine

Archéofolio. Les portraits impériaux du musée Saint-Raymond : quatre siècles d'histoire romaine

À Toulouse, le musée Saint-Raymond peut s’enorgueillir de conserver la première collection en France de sculptures romaines, après celle du musée Louvre. Ce fonds exceptionnel provient des fouilles de la villa de Chiragan située dans le village de Martres-Tolosane, en Haute-Garonne : débutées en 1826, elles ont mis au jour une impressionnante série de bustes d’empereurs romains successifs et d’au moins deux de leurs épouses, conçus par les meilleurs ateliers de sculpteurs pendant plus de quatre siècles. Ont été découverts des bustes d’hommes proches du pouvoir, en costume militaire ou figurés le torse dénudé, avec un manteau sur l’épaule, image classique de l’homme de lettres. Si l’on ignore la fonction exacte de la villa, sa richesse permet vraisemblement d’y reconnaître une possession impériale.

Magazine : Archéologia n° 564 Page : 66-71

Vous aimerez aussi

L'homme de Néandertal

L'homme de Néandertal

Jusqu’en janvier 2019 Néandertal s’invite au musée de l’Homme à l’occasion d’une grande exposition qui réunit pour la première fois des fossiles originaux remarquables, pour certains jamais présentés en France. Depuis la découverte en 1856 en Allemagne de sa boîte crânienne dans la vallée (Thal) de Neander qui lui a donné son nom, cette espèce humaine singulière a suscité bien des passions et alimenté bien des fantasmes. Les Dossiers d’archéologie ont rencontré les deux...

n°34 - Mars 18

9,90 €

Découvrir
L'homme de Néandertal en Normandie

L'homme de Néandertal en Normandie

Pour ce numéro de début d'année 2017, Archéologia vous propose une présentation du site du Rozel en Normandie. Vous y découvrirez une étonnante dune de sable où Néandertal a laissé des traces de pieds et de mains ! Révélée en 1967 par l’érosion littorale et rongée par la mer, la dune a fait l’objet de fouilles de sauvetage depuis 2012. Daté entre 110 000 et 80 000 ans, ce site apporte un éclairage nouveau sur la manière dont se nourrissaient les populations néandertaliennes....

n°550 - Janv. 17

9,80 €

Découvrir
ART RUPESTRE DANS L'ENNEDI

ART RUPESTRE DANS L'ENNEDI

Le corps féminin dans l'art préhistorique

49,00 €

Découvrir
LA BIBLE ET L'ARCHEOLOGIE

LA BIBLE ET L'ARCHEOLOGIE

97,00 € 69,00 €

Découvrir