Archéologia n° 601
Les gaulois

N° 601 - Sept. 21

Version papier Le confort de la lecture papier à domicile sous 72h

9,50 €

Version en ligne Lecture & conservation numérique dans l'Espace Client

9,50 €

ISSN : 9770570627006

Pour ce numéro de rentrée, Archéologia vous propose un grand dossier sur les Gaulois. Longtemps présentés comme des rustres face à leur envahisseur romain, ils apparaissent aujourd’hui comme pionniers dans de nombreux domaines. À Paris, le musée Carnavalet a rouvert ses portes. Dédié à l’histoire de Paris, il conserve des collections qui illustrent l’évolution de la ville, de la Préhistoire à nos jours. Inscrit sur la Liste du patrimoine mondial de l’Unesco, le site de Lalibela en Éthiopie continue de livrer des éléments décisifs à la fois sur sa datation, son occupation et les étapes de sa construction. À Toulon, c’est une intrigante Artémis découverte à Milo, réplique de l’Artémis d’Éphèse, qui commence à dévoiler ses secrets. Inauguré dans les années 1950, le musée de Mossoul en Irak a subi le vandalisme de guerres incessantes. Le Louvre, avec d’autres institutions internationales, a répondu à l’appel à l’aide des autorités irakiennes pour faire renaître ce musée exceptionnel. Enfin, le sultanat d’Oman regorge de sites archéologiques. Des fouilles récentes permettent de mieux comprendre les sociétés qui ont fréquenté ses côtes depuis le Paléolithique. Sans oublier notre cahier l’actualité des musées, des fouilles et de la recherche et l’archéofolio. Bonne lecture !

Actualités

Articles

L’objet du mois. Le moulage du char de Strettweg : une histoire de l’archéologie
Événement. Le musée Carnavalet rouvre ses portes. L’archéologie au cœur de la capitale
Dossier. Intelligences gauloises : et si nos ancêtres étaient des génies ?
Patrimoine. Lalibela, de l’histoire des églises à l’histoire d’un site archéologique
Enquête. L’Artémis oubliée de Milo
Musée. En Irak, le musée de Mossoul renaît de ses décombres

Découverte. Avec les premiers chasseurs-collecteurs maritimes d’Arabie

Le sultanat d’Oman regorge de sites archéologiques. Des fouilles récentes permettent de mieux comprendre les sociétés qui ont fréquenté ses côtes depuis le Paléolithique. Peu explorée jusqu’à présent, la côte arabe de l’océan Indien livre en particulier d’importantes données sur l’évolution des communautés maritimes qui s’y développèrent au cours de la Préhistoire, soit entre 10 000 et 2 000 avant notre ère.

Auteur : Charpentier Vincent

Magazine : Archéologia n° 601 Page : 64-69

Vous aimerez aussi

ART RUPESTRE DANS L'ENNEDI

ART RUPESTRE DANS L'ENNEDI

Le corps féminin dans l'art préhistorique

49,00 €

Découvrir
LA BIBLE ET L'ARCHEOLOGIE

LA BIBLE ET L'ARCHEOLOGIE

97,00 € 69,00 €

Découvrir
L’art mystérieux des TÊTES RONDES au Sahara

L’art mystérieux des TÊTES RONDES au Sahara

97,00 € 49,00 €

Découvrir
Le temps de la Préhistoire

Le temps de la Préhistoire

107,00 €

Découvrir