Archéologia n° 605
La maison de la Harpiste à Arles

N° 605 - Janv. 22

Version papier Le confort de la lecture papier à domicile sous 72h

9,80 €

Version en ligne Lecture & conservation numérique dans l'Espace Client

9,80 €

ISSN : 0570-6270

Pour ce premier numéro de 2022, Archéologia vous propose de découvrir l’immense puzzle des enduits peints de la maison de la Harpiste mise au jour à Arles sur le site de la Verrerie. Ce long et minutieux travail est en train de bouleverser nos connaissances sur le développement de cette ville antique. Le cuivre est un matériau très utilisé au Moyen Âge, pourtant il est peu étudié ; notre article vous livrera les résultats des recherches menées sur ce matériau omniprésent dans l’Occident médiéval. Dans les Bouches-du-Rhône, le lieu-dit « Régine » au Puy-Sainte-Réparade a bénéficié de nombreuses fouilles : la dernière en date offre un premier bilan des occupations romaines, entre témoignages funéraires et production viticole. Au Nigéria, le projet archéologique international Ife-Sungbo a exploré, pour la première fois avec des moyens mécaniques, l’eredo de Sungbo, une complexe enceinte fossoyée qui constitue, avec ses 160 km de long, sans doute le plus vaste monument que l’homme ait jamais construit en Afrique subsaharienne. En 2017, durant la fouille de sauvetage d’un cimetière à Pianliancheng en Mandchourie, l’équipe de la mission archéologique franco-chinoise dans le nord-est de la Chine a mis au jour un étonnant cimetière au tournant du XXe siècle, mêlant traditions confucéennes et catholiques. Sans oublier nos pages d’actualités des musées, des fouilles et de la recherche, notre objet du mois, l’archéofolio et notre sélection de livres ! En vous souhaitant une très belle année à venir et de belles lectures.

Actualités

Articles

L'Objet du mois. Les cadastres d’Orange : un monument redécouvert
Dossier. La maison de la Harpiste à Arles et ses premières révélations
Patrimoine. Le cuivre au Moyen Âge, archéologie d'un matériau durable

Fouille du mois. Le vallon de Régine, l'arrière-pays aixois durant l'Antiquité

Dans les Bouches-du-Rhône, le lieu-dit « Régine » au Puy-Sainte-Réparade, situé à une dizaine de kilomètres au nord de l’antique Aquae Sextiae (Aix-en-Provence), a bénéficié ces 20 dernières années de recherches archéologiques. Une fouille préventive récemment menée par la société Mosaïques Archéologie s’est tenue au centre de ce secteur : elle offre un premier bilan des occupations romaines des quatre premiers siècles de notre ère, entre témoignages funéraires et production viticole.

Auteur : Carrato Charlotte - Huvet Florian - Desbonnets Quentin - Bigot Fabrice - Gourlot Marion - Malignas Adrien - Roussel Sydney - Anwar Nasrine - Vaschalde Christophe - Mignot Olivier - Le Brazidec Marie-Laure - Renaud Audrey

Magazine : Archéologia n° 605 Page : 44-51

Découverte. L'eredo de Sungbo au Nigéria, le plus grand monument d'Afrique jamais fouillé
Découverte. Le cimetière catholique oublié de Pianliancheng en Mandchourie
Archéofolio. Un voyage dans le temps au Pérou

Vous aimerez aussi

ART RUPESTRE DANS L'ENNEDI

ART RUPESTRE DANS L'ENNEDI

Le corps féminin dans l'art préhistorique

49,00 €

Découvrir
LA BIBLE ET L'ARCHEOLOGIE

LA BIBLE ET L'ARCHEOLOGIE

97,00 € 69,00 €

Découvrir
L’art mystérieux des TÊTES RONDES au Sahara

L’art mystérieux des TÊTES RONDES au Sahara

97,00 € 49,00 €

Découvrir
Le temps de la Préhistoire

Le temps de la Préhistoire

107,00 €

Découvrir