Archéologia n° 607
Découvrir la civilisation de l'Oxus

N° 607 - Mars 22

Version papier Le confort de la lecture papier à domicile sous 72h

9,80 €

Version en ligne Lecture & conservation numérique dans l'Espace Client

9,80 €

ISSN : 9770570627006

Pour ce numéro de mars, Archéologia vous propose un passionnant dossier sur la civilisation de l’Oxus : encore largement méconnue du public européen, elle apparaît aujourd’hui comme une civilisation majeure du monde oriental protohistorique et ce pendant huit siècles. Le musée des Beaux-Arts de Chartres met à l’honneur le site de Saint-Prest, en vallée de l’Eure, où de nombreux ossements de mammouths sont découverts depuis le milieu du XIXe siècle, témoignant de l’importance du mammouth méridional sur notre territoire. À l’occasion de ses 1 900 ans, nous vous proposons un article « Patrimoine » sur le mur d’Hadrien, sans conteste le plus remarquable vestige du passé romain de la Grande-Bretagne. Enfin, deux articles de notre rubrique « Enquête » s’attardent d’une part sur la célébration du corps dans l’art grec : si cette valorisation, dans l’art et plus largement dans la société, demeure d’actualité, son sens a aujourd’hui profondément changé ; d’autre part sur les site de crashs d’avions de la Seconde Guerre mondiale : témoins matériels de cette période mais aussi de l’histoire de l’aviation et de ses techniques, ils font l’objet d’une nouvelle discipline, l’archéologie de l’aéronautique. Sans oublier nos pages d’actualités des musées, des fouilles et de la recherche, notre objet du mois, l’archéofolio et notre sélection de livres ! En vous souhaitant de belles lectures.

Actualités

Articles

Objet du mois. Un témoin des premières nations de la région des Grands Lacs au Canada
Exposition. Des mammouths à Chartres !
Dossier. L'énigmatique civilisation de l'Oxus en Asie centrale
Patrimoine. Le mur d'Hadrien fête ses 1 900 ans
Enquête. Le culte du corps dans la Grèce antique
Enquête. Les crashs d'avions de la Seconde Guerre mondiale à la lumière de l'archéologie

Archéofolio. L'Égypte à Lyon

L’Égypte antique est présente au musée des Beaux-Arts de Lyon depuis sa création à l’aube du XIXe siècle. Dès 1810, à une époque où celles-ci n’ont pas encore leur place dans les grands musées, des collections égyptiennes entrent en nombre dans l’institution en raison du transfert d’anciens fonds de la Ville et de l’achat d’antiquités sur le marché de l’art. Vingt-cinq ans plus tard, l’acquisition du cabinet particulier du premier conservateur, François Artaud, enrichit considérablement le fonds, lui conférant en outre une forte valeur historique grâce à ses références aux égyptologues Jean-François Champollion et Bernardino Drovetti. Le don des portes du temple de Médamoud dans les années 1930 puis des antiquités de l’ancien musée Guimet de Lyon à la fin des années 1960 (notamment le mobilier issu des fouilles de Coptos), le dépôt de la collection de l’Institut d’égypto- logie de l’université Lyon 2 de 1988 à 2008, ainsi que divers dons font aujourd’hui de la collection égyptienne du musée des Beaux-Arts l’une des plus importantes de France.

Auteur : Galliano Geneviève

Magazine : Archéologia n° 607 Page : 68-71

Vous aimerez aussi

ART RUPESTRE DANS L'ENNEDI

ART RUPESTRE DANS L'ENNEDI

Le corps féminin dans l'art préhistorique

49,00 €

Découvrir
LA BIBLE ET L'ARCHEOLOGIE

LA BIBLE ET L'ARCHEOLOGIE

97,00 € 69,00 €

Découvrir
L’art mystérieux des TÊTES RONDES au Sahara

L’art mystérieux des TÊTES RONDES au Sahara

97,00 € 49,00 €

Découvrir
Le temps de la Préhistoire

Le temps de la Préhistoire

107,00 €

Découvrir