Archéologia n° 608
Les Étrusques à la lumière de l'archéologie

N° 608 - Avril 22

Version papier Le confort de la lecture papier à domicile sous 72h

9,80 €

Version en ligne Lecture & conservation numérique dans l'Espace Client

9,80 €

ISSN : 9770570627006

Pour ce numéro d’avril, Archéologia vous propose un passionnant dossier sur les Étrusques à l’occasion de l’exposition du musée de la Romanité à Nîmes. Nous faisons le point sur les dernières découvertes éclairant cette civilisation étonnante, longtemps dans l’ombre de Rome mais pourtant l’une des plus grandes de l’âge du Fer. Puis c’est l’exposition du musée du Louvre-Lens qui nous montre comment Rome, petite cité du Latium, est devenue la capitale d’une immense civilisation, socle de notre culture. En Grèce, la région du Laurion attire l’attention avec ses installations minières exceptionnelles tant par leur ampleur que par leur ancienneté : les archéologues miniers n’y sont pas au bout de leurs surprises ! À Rouen, une surveillance place Saint-Hilaire a laissé apparaître de nombreux vestiges d’une porte médiévale fortifiée aujourd’hui disparue et témoin d’épisodes historiques majeurs dans la cité normande. Peu développée, l’archéologie de la piraterie est une thématique de recherche récente. Par delà les phantasmes, elle permet de mieux connaître le mode de vie de ces hors-la-loi de la mer. Sans oublier nos pages d’actualités des musées, des fouilles et de la recherche, notre objet du mois, l’archéofolio et notre sélection de livres ! En vous souhaitant de belles lectures.

Actualités

Articles

L'objet du mois. La « restauration archéologique » du château de Saint-Germain
Exposition. Rome, la cité et l'Empire
Dossier. Qui sont les Étrusques ? Les nouvelles données de l'archéologie
Enquête. Des Caraïbes à l'océan Indien, l'archéologie des pirates

Découverte. Thorikos, une cité minière sur les rives de la mer Égée

Dans le sud-est de l’Attique, la région du Laurion abrite des installations minières millénaires exceptionnelles tant par leur ampleur que par leur ancienneté. Ses sous-sols ont été exploités dès la Protohistoire en raison de la présence de minerais de cuivre et, surtout, de plomb argentifère. Les archéologues miniers, travaillant depuis une décennie sur le site de Thorikos, dans le cadre d’un ambitieux programme de recherche, ne sont pas au bout de leurs surprises et livrent ici leurs premières découvertes.

Auteur : Morin Denis - Déderix Sylviane - Tarantola Alexandre

Magazine : Archéologia n° 608 Page : 52-59

Patrimoine. La porte Saint-Hilaire à Rouen, renaissance d'une fortification disparue
Archéofolio. Statues modèles d'Amiens

Vous aimerez aussi

ART RUPESTRE DANS L'ENNEDI

ART RUPESTRE DANS L'ENNEDI

Le corps féminin dans l'art préhistorique

49,00 €

Découvrir
LA BIBLE ET L'ARCHEOLOGIE

LA BIBLE ET L'ARCHEOLOGIE

97,00 € 69,00 €

Découvrir
L’art mystérieux des TÊTES RONDES au Sahara

L’art mystérieux des TÊTES RONDES au Sahara

97,00 € 49,00 €

Découvrir
Le temps de la Préhistoire

Le temps de la Préhistoire

107,00 €

Découvrir