Archéologia n° 612
Delphes, 130 ans de découvertes

N° 612 - Sept.22

Version papier Le confort de la lecture papier à domicile sous 72h

9,80 €

Version en ligne Lecture & conservation numérique dans l'Espace Client

9,80 €

ISSN : 0570-6270

Pour ce numéro de rentrée, Archéologia vous propose un grand dossier sur le site de Delphes à l’occasion du 130e anniversaire de la Grande Fouille de 1892 ; depuis, la recherche n’a cessé de contribuer à une meilleure connaissance de ce haut lieu du monde grec. En Isère, le nouveau musée archéologique du lac de Paladru a ouvert ses portes le 7 juin dernier : il nous dévoile des vestiges subaquatiques exceptionnels, datant du Néolithique et de l’an Mil. Dans l’Hérault, l’oppidum d’Ensérune, occupé par les Gaulois dès le VIIe siècle avant notre ère, a fait l’objet d’un réaménagement de visite et d’un musée modernisé et absolument convaincant. Préfecture des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains est en partie bâtie sur l’antique Dinia : des fouilles récentes menées par le Service départemental d’archéologie ont livré de très belles données sur un quartier résidentiel. Enfin, à Lyon, un modeste fragment sculpté antique vient de retrouver une partie de son histoire au terme d’une minutieuse enquête. Sans oublier nos pages d’actualités des musées, des fouilles et de la recherche, notre objet du mois, notre archéofolio et notre sélection de livres ! En vous souhaitant de belles lectures et une belle rentrée !

Actualités

Articles

L'Objet du mois. Le propulseur « au Faon et à l’Oiseau » de Bédeilhac
Musée. Un nouveau musée au bord du lac de Paladru
Dossier. Redécouvrir le mythique site de Delphes
Enquête. Le passé retrouvé d'un antique de Lyon
Fouille du mois. Un quartier résidentiel inédit de la DInia antique
Visite. Le site archéologique et le musée d'Ensérune font peau neuve

Archéofolio. Pharaons superstars

Khéops, Néfertiti, Toutânkhamon, Ramsès II, Cléopâtre... À Marseille, la nouvelle exposition du Mucem raconte comment quelques rois et reines de l’Égypte ancienne sont devenus des icônes. Placée sous le commissariat de Guillemette Andreu-Lanoë, directrice honoraire du département des Antiquités égyptiennes du Louvre, et de Frédéric Mougenot, co-commissaire de l’exposition et conservateur au Palais des Beaux-Arts de Lille, elle montre que si tous les pharaons ont œuvré à leur postérité, la destinée de certains d’entre eux a varié (parfois de manière fort ironique !) selon les sources disponibles et les fantasmes des sociétés qui se sont appropriées ces figures éternelles. Aujourd’hui, les spécialistes ont identifié le nom d’environ 340 rois et reines de l’Égypte ancienne : quelques-uns, une poignée, sont connus du grand public et sont devenus bien plus que d’immortelles étoiles, de véritables superstars.

Auteur : de Lassus Priscille - Éléonore Fournié

Magazine : Archéologia n° 612 Page : 66-69

Vous aimerez aussi

ART RUPESTRE DANS L'ENNEDI

ART RUPESTRE DANS L'ENNEDI

Le corps féminin dans l'art préhistorique

49,00 €

Découvrir
LA BIBLE ET L'ARCHEOLOGIE

LA BIBLE ET L'ARCHEOLOGIE

97,00 € 69,00 €

Découvrir
L’art mystérieux des TÊTES RONDES au Sahara

L’art mystérieux des TÊTES RONDES au Sahara

97,00 € 49,00 €

Découvrir
Le temps de la Préhistoire

Le temps de la Préhistoire

107,00 €

Découvrir